La boîte mail privée du Premier ministre piratée

Le quotidien De Morgen a reçu un cd-rom anonyme contenant des centaines d’e-mails d’Elio Di Rupo, datant de la période où il était président du PS (2004-2008) et ministre-président wallon (2005-2007). Le quotidien en conclut que la boîte mail privée du Premier ministre, ainsi que celle de plusieurs personnes de son entourage, ont été piratées.

Selon le quotidien De Morgen, les centaines d’e-mails rassemblés sur le cd-rom anonyme envoyé à la rédaction du journal proviennent d’une adresse Skynet utilisée par Elio Di Rupo. Les messages datent tous de la période allant de 2004 à 2008, époque à laquelle Di Rupo était président du parti socialiste francophone et également ministre-président wallon.

Presque tous les messages ont un caractère privé. Quelques-uns concernent néanmoins des activités politiques ou des demandes de soutien de l’actuel Premier ministre.

En plus de la boîte mail d’Elio Di Rupo, six autres adresses courriel auraient été piratées. Il s’agit notamment d’une adresse générale du parti socialiste et de l’e-mail professionnel d’une connaissance du Premier ministre qui travaille à la Banque Nationale.

AP2002

"C’est un vol de données privées"

« Il s’agit d’un vol de données privées, un fait punissable. Dans notre pays, chaque citoyen a droit à une vie privée et à la protection de données personnelles. Je n’ai aucune idée qui peut être responsable du piratage », a réagi le Premier ministre. Elio Di Rupo n’a pas indiqué pour l’instant vouloir porter plainte.

Il souhaite analyser progressivement la situation « et prendre ensuite les mesures nécessaires ». Il souhaite aussi tirer des leçons de cette situation.

Selon Luc Beirens de la cellule Computer Crime, le fait que l’on puisse retrouver les coupables de ce piratage informatique dépendra du professionnalisme avec lequel les pirates ont travaillé. « Mais dans un nombre assez important de cas, nous parvenons à retrouver la trace des pirates ».