AnsaldoBreda affirme que la SNCB ment

AnsaldoBreda, le constructeur des trains à grande vitesse Fyra, se dit "consterné" et "déçu" de la décision de la SNCB de casser le contrat avec elle et de refuser la livraison des trois trains prévus. Pour AnsaldoBreda les raisons avancées pour refuser la livraisons des trains Fyra ne sont pas techniques mais d’une autre nature.

AnsaldoBreda va à présent évaluer toutes les actions possibles "pour protéger ses intérêts et défendre son image au niveau international".
"L'analyse menée jusqu'ici et les efforts entrepris par AnsaldoBreda ne laissaient pas présager d'une telle décision, qui contraste avec les résultats de nombreuses réunions qui se sont tenues à différents niveaux et lors desquelles des techniciens belges ont toujours été présents", ajoute le constructeur italien, précisant qu'il n'a encore reçu aucune communication officielle au nom de la SNCB.
"Les déclarations de la SNCB ne correspondent pas à la réalité et les circonstances indiquent que les raisons avancées pour résilier le contrat ne sont pas techniques mais d'une autre nature", poursuit AnsaldoBreda.
Par ailleurs, le gouvernement néerlandais a indiqué vouloir attendre un rapport de la NS (Nederlandse Spoorwegen) avant de prendre une décision.

AnsaldoBreda

La société italienne AnsaldoBreda est née du rapprochement entre les activités ferroviaires de l'industriel napolitain Ansaldo et du toscan Breda, suite au rachat en 1997 du second par le groupe Finmeccanica, qui était déjà propriétaire du premier.