Le prince Philippe reçu par Mickey en Californie

Rencontre surréaliste lundi après-midi sous le soleil de Los Angeles entre le Prince Philippe et Mickey, à l'occasion de la remise de l'ordre de Léopold à l'administrateur délégué de Walt Disney, Bob Iger. Le ministre des Affaires étrnagères Didier Reynders ainsi que les ministres régionaux de l'Economie Céline Fremault (Bruxelles) et Jean-Claude Marcourt (Région wallonne) ont eux aussi eu le "privilège" de poser aux côtés de la célèbre souris.

"Je tiens à vous remercier car vous rendez les princes et les princesses très populaires", a plaisanté le Prince après avoir décoré celui qui est président et administrateur délégué de Disney depuis octobre 2005 (petite photo).

"Nous sommes ravis et honorés d'avoir pu partager une partie de la magie de Disney avec vous", a répondu le patron de la multinationale dont le siège central pour le Benelux est établi à Bruxelles.

Le Prince Philippe n'est pas le premier membre de la famille royale belge à visiter les studios Disney. Avant lui, le Roi Baudouin avait déjà rendu visite à la souris préférée des enfants. Nous étions alors en 1959 et Walt Disney parachevait la construction de son empire.

Présent depuis dimanche soir en Californie où il préside une mission économique composée de plus de 200 entreprises, le Prince avait auparavant assisté à un dîner à la résidence du consul de Belgique à Los Angeles.

Cette rencontre entre officiels belges et potentiels investisseurs américains a été l'occasion, une nouvelle fois, de présenter les atouts du Royaume. De sa position géographique à son système de transport en passant par les aides aux investissements et sa gastronomie, "la Belgique a tout pour vous séduire", a ainsi résumé Didier Reynders.

"Food.be. Small country. Great food"

La fédération de l'industrie alimentaire belge a lancé lundi soir à Los Angeles son nouveau concept "Food.be. Small country. Great food". Présente aux Etats-Unis dans le cadre de la mission économique, la Fevia entend ainsi mettre en valeur "l'excellence de l'alimentation belge et favoriser les exportations".

L’idée se décline sous plusieurs facettes, dont celle d'un site internet déjà accessible. "Food.be devrait nous permettre d'assurer une croissance d'1 milliard d'euros sur le marché intérieur, et de 5 milliards à l'exportation, à l'horizon 2015", a estimé le président de la fédération sectorielle. En 2011, l'industrie alimentaire représentait un chiffre d'affaires de 44 milliards d'euros, un montant qui devrait atteindre les 50 milliards dans 2 ans.

Parmi les autres entreprises belges présentes lors de la mission, on retrouve notamment le groupe pharmaceutique UCB, ainsi que Belgacom, actuellement en quête de nouveaux produits.