Des combattants flamands impliqués dans une décapitation en Syrie ?

Un film choquant publié sur un site internet, mais dont l’authenticité ne peut être prouvée, semble indiquer que des Belges partis combattre en Syrie pourraient avoir commis des atrocités. On y voit en effet un homme qui se fait décapiter, alors que des commentaires sont lancés aussi en néerlandais, avec un accent flamand, et en français. Le parquet fédéral a lancé une enquête.

Le film bref qui est apparu récemment sur l’internet montre un homme d’âge moyen, partiellement dénudé, qui est couché sur le sol. Autour de lui, on entend les voix excitées d’au moins 4 ou 5 personnes. Un grand couteau apparaît soudain à l’image et l’homme se fait décapiter alors que la caméra continue à filmer.

Outre l’horreur de la situation, on constate que certaines des personnes présentes s’expriment en néerlandais, avec un accent flamand. On entend en effet non seulement « allah akbar » en arabe, mais aussi subitement « tournez-le » et « que quelqu’un tienne ses pieds », en néerlandais.

L’authenticité de cette vidéo n’a jusqu’ici pu être prouvée, mais des images d’atrocités commises en Syrie circulent déjà depuis quelques temps sur l’internet. Ce film a été mis en ligne sous un pseudonyme, sur un site qui est rempli d’images atroces. D’après les sous-titres ajoutés aux images, la décapitation aurait eu lieu en mars dernier et été perpétrée par des rebelles.

La victime est un homme chiite, la confession à laquelle appartient le président syrien Bachar el-Assad et la plupart de ses partisans.

Le parquet fédéral analyse le film

Le parquet fédéral avait déjà reçu des indications qui peuvent faire penser que des Flamands partis combattre en Syrie pourraient avoir été impliqués dans des enlèvements ou des exécutions. C’est ce qu’il a déclaré il y a 6 semaines, à la suite de perquisitions chez différents membres de l’ex-organisation radicale Sharia4Belgium.

Le film qui a fait son apparition sur l’internet est nouveau pour le parquet. Les enquêteurs ne peuvent encore déterminer s’il est authentique, mais il a été ajouté au dossier à l’encontre de l’organisation Sharia4Belgium, et sera donc analysé.

La ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet (photo), se réunissait justement ce vendredi avec ses collègues européens, pour discuter notamment du problème des Européens qui partent combattre en Syrie. Selon les estimations, il y aurait entre 600 et 700 Européens qui ont actuellement rejoint les combats en Syrie.

Joëlle Milquet estime que des films comme celui qui montre une décapitation en direct prouvent bien que les mesures sévères des autorités belges sont vraiment nécessaires dans ce dossier.