La justice brugeoise exige l’extradition d’une nurse américaine

En juin 2011, la femme de 32 ans (photo principale) avait intentionnellement cassé les poignets d’un jumeau nouveau-né à Knokke (Flandre occidentale), et avait fait subir le même sort à l’autre jumeau. Elle avait alors pris la fuite. Aux Etats-Unis, elle vient d’être condamnée pour des faits semblables. La justice brugeoise demande son extradition vers la Belgique.

L’Américaine de 32 ans originaire de l’état d’Utah avait été engagée pendant l’été 2011 comme garde d’enfants pour des jumeaux nouveau-nés à Knokke, au littoral belge. Peu après, les parents avaient constaté que les deux poignets des deux bébés étaient cassés. Les enfants avaient également des blessures aux bras et aux chevilles.

La nurse avait immédiatement été soupçonnée, mais elle était parvenue à prendre la fuite en sautant dans un avion à destination de Los Angeles. « Au moment où nous avons reçu la plainte des parents, la dame était déjà en fuite », explique le procureur Jean-Marie Berkvens (photo).

De retour aux Etats-Unis, la nurse s’était à nouveau rendu coupable de faits semblables. Elle avait cassé les bras et les jambes de jumeaux. La justice américaine l’a condamnée cette semaine à 5 ans de prison avec sursis.

La justice brugeoise veut maintenant obtenir l’extradition de cette jeune Américaine, pour lui faire purger une peine de prison en Belgique. « Nous demandons son extradition, de préférence le plus rapidement possible. Mais ce ne sera pas évident de l’obtenir », précisait le procureur Jean-Marie Berkvens.