Le taux d'emploi des étrangers non-UE au plus bas en Belgique

Le taux d'emploi des ressortissants étrangers non-européens est en Belgique le plus bas de tous les pays de l'Union européenne, révèlent des statistiques publiées vendredi par l'office statistique de la Commission européenne, Eurostat.

Selon ces données, 36,2% des étrangers non-européens résidant en Belgique et âgés de 15 à 64 ans étaient l'an dernier sans emploi. C'est le pourcentage du taux d'emploi des étrangers non-européens le plus faible de toute l'UE. Dans des pays voisins comme l'Allemagne, les Pays-Bas et la France, le taux d'emploi de cette population était respectivement de 55,6, 51,9 et 46,2%. La moyenne européenne s'établit à 53,7%.

Le taux de chômage des étrangers non-européens en Belgique s'établissait l'an dernier à 30,7%, contre une moyenne européenne de 21,3%. Mais seuls dix-huit des 27 Etats-membres ont pu fournir des données fiables pour cette catégorie. Le plus fort taux de chômage parmi les étrangers non-européens a été relevé en Espagne (38,6%).

Le taux d'emploi des ressortissants étrangers issus d'autres Etats de l'UE était l'an dernier en Belgique de 62,1%, légèrement inférieur à celui des Belges âgés de 15 à 64 ans et disposant d'un emploi (63%).

Dans l'ensemble de l'Union, le taux d'emploi des ressortissants nationaux est légèrement inférieur à celui des étrangers d'autres pays européens (64,6% contre 67,7%).

Au total, 15,2 millions de ressortissants étrangers travaillaient en 2012 dans les 27 pays de l'UE, ce qui représente sept pour cent de l'emploi total. Les travailleurs étrangers provenaient à raison de 6,6 millions d'autres Etats membres et de 8,6 millions de pays tiers, ajoute le rapport d'Eurostat.