Gand élabore un vaccin contre le cancer du poumon

L'Université de Gand (UZ Gent) élabore actuellement le premier vaccin belge contre le cancer du poumon. Ce genre de vaccin est utilisé à titre thérapeutique, et non préventif. Il est donc destiné aux personnes qui souffrent déjà du cancer.

L’UZ Gent veut stimuler le système immunitaire pour éliminer les cellules tumorales grâce à un nouveau vaccin contre le cancer du poumon. Le service pneumologie espère obtenir cette année l'approbation pour effectuer des essais humains, indique vendredi la revue médico-scientifique de l'Université.

"Un vaccin anti-cancer n'est généralement pas utilisé à titre préventif, comme un vaccin contre la grippe", explique le professeur Karim Vermaelen du service pneumologie. "C'est souvent un vaccin thérapeutique, destiné aux personnes qui souffrent déjà d'un cancer."

Une nouvelle génération de médicaments a récemment confirmé la capacité du système immunitaire d'éliminer les tumeurs en stimulant les lymphocytes T. Mais ces lymphocytes peuvent également attaquer les cellules saines. Un vaccin anti-cancer peut donc permettre d'éviter les réactions auto-immunitaires.

De tels vaccins ne sont pas encore disponibles sur le marché, mais sont testés sous toutes leurs formes dans le monde entier.