La première école de journalisme belge a rempli sa mission

L’Institut de Journalisme (IDJ), la première école en son genre créée en Belgique en 1922, fermera ses portes à la fin de cette année scolaire. L’Institut (photo hors contexte) estime ne plus être une nécessité pour la profession, vu l’offre de plus en plus riche de formations spécialisées et l’évolution récente du métier.

Créée en 1922, après que la Première Guerre mondiale ait décimé les effectifs des rédactions, l'Institut de Journalisme (IDJ) a formé depuis lors des générations de journalistes, d'abord en un cursus de 2 ans, puis - depuis une dizaine d'années - en 1 année académique.

"Depuis le départ, l'IDJ pratique une forme de numerus clausus et n'accueille que 25 étudiants par an environ", explique son président le journaliste Jean-François Dumont. L'année scolaire 2012-2013 ne fait pas exception à la règle.

Mais l'offre de plus en plus riche de formations en journalisme et l'évolution récente du métier rendent superflu l'Institut de Journalisme. L’assemblée générale de l’association a donc décidé qu’il n’était plus nécessaire pour la profession et qu’il fermera ses portes le 30 septembre prochain.

La fin de ses activités n'aura pas d'impact sur l'emploi, l'IDJ étant porté par des bénévoles, notamment issus de l'Association des journalistes professionnels (AJP) et des éditeurs de la presse francophone.

Les plus consultés