Devolder champion de Belgique pour la 3e fois

Stijn Devolder (RadioShack) a été sacré champion de Belgique de cyclisme sur route pour la troisième fois de sa carrière, dimanche à La Roche-en-Ardenne. Déjà sacré en 2007 et 2010, Devolder, 33 ans, a attaqué à 25 km de l'arrivée pour s'imposer en solitaire après 220 km de course. Il a devancé sur le podium Gianni Meersman et Jan Bakelants, arrivés une bonne minute derrière lui. Le champion du monde Philippe Gilbert a pris la 6e place.

Le Flandrien, double vainqueur du Tour des Flandres (2008 à Renaix et 2009 à Louvain), a profité d'une hésitation d'un groupe restreint de favoris après le retour sur trois échappés, Bakelants, De Gendt et Seeldraeyers. Sorti à un peu moins de deux tours du terme, Devolder s'est vite octroyé une minute d'avance, qu'il a même porté à 1:30 à 10 km de l'arrivée.
Après une période de vache maigre, fort affecté par le décès de son ami Wouter Weylandt sur les routes du Giro 2011, il s'agit, hormis un critérium, du premier succès de Devolder depuis l'été 2010 et sa victoire au National de contre-la-montre.
Non repris dans la sélection pour le Tour de France par son équipe luxembourgeoise, Devolder n'aura malheureusement pas l'occasion de montrer les couleurs nationales sur les routes de la Grande Boucle cet été.
 

"Je me préparais minutieusement depuis les classiques"

"Ce n'est pas une réponse à ma non-sélection pour le Tour", a d'emblée clarifié Devolder face aux insinuations qu'un sentiment de revanche l'avait animé durant son solo victorieux.
"J'ai minutieusement préparé cette course pour le titre à La Roche depuis les semaines des classiques, car je voulais vraiment gagner ici. J'étais tellement concentré que je n'ai pas eu le temps de m'attarder sur la sélection. Si je regarde maintenant, ce n'est peut-être pas un mal de ne pas être au départ samedi en Corse. Les mois et les années écoulées ont été tellement exigeantes pour moi et ma famille que ce sera bien de rester la semaine prochaine à la maison pour profiter de ce titre."
"J'ai toujours continué à croire que je pouvais encore gagner", a ajouté Devolder. "Aujourd'hui, j'ai d'abord couru intelligemment et à aucun moment je n'ai gaspillé de forces inutilement. Dans le final, j'ai choisi le bon moment pour m'en aller. Que personne ne semblait en mesure de m'accompagner rend cela encore plus beau. En tant que non-sprinter, je compte désormais trois titres. Malgré quelques mauvaises années, j'ai quand même construit un beau palmarès".