Appartements et hôtels du littoral restent vides

A quelques jours seulement du début de la saison estivale, le secteur touristique de la côte belge est inquiet. Le nombre de réservations de logements est 15% moins élevé qu’en 2012, et celui des hôtels même en baisse de 25%. Il semble que les vacanciers économisent sur leur budget, indiquent ce lundi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

"Cela s'annonce mal et le retard constaté dans les réservations ne peut plus être comblé", explique Kurt Coelus, président de l'association professionnelle des agents immobiliers de la Côte (CIB Kust). "La côte belge n'est pas la seule à souffrir: la Côte d'Azur en France ressent aussi la crise. Les gens économisent sur leur budget de vacances."

Le taux de réservation d'appartements, de studios et de maisons pour le mois de juillet est de 10 à 15% plus bas qu'à la même période en 2012, au littoral. "Et en 2012, on avait déjà constaté une diminution de 15% des réservations par rapport à l'année 2011. En deux ans, nous avons donc subi une diminution de 25 à 30%", ajoute Kurt Coelus.

La baisse de réservations pour les hôtels au littoral belge atteint même 25% par rapport à l’an dernier, indique la CIB Kust.

Les touristes encore intéressés par un séjour à la mer peuvent par contre faire de bonnes affaires. Les propriétaires de biens à louer ont en effet baissé leurs prix, afin d’attirer les locataires potentiels.