Première exposition Magritte à New York en 20 ans

Le peintre surréaliste belge René Magritte (1898-1967) aura droit à l’automne prochain à une exposition au MoMa, le Musée d’art moderne de New York. C’est la première fois qu’une telle exposition est organisée dans la ville américaine depuis plus de 20 ans. Elle se rendra ensuite, d’ici l’automne 2014, dans deux autres musées américains.
BELGA/VIDAL

"Magritte: le mystère de l'ordinaire, 1926-1938" sera la première exposition à se concentrer uniquement sur les années de la percée surréaliste de René Magritte (photo), qui a fait de lui l'un des peintres les plus influents du XXe siècle.

Elle se tiendra à New York du 28 septembre 2013 au 12 janvier 2014, avant de partir pour la Menil Collection de Houston (Texas) du 14 février au 1er juin 2014, puis à L'Art Institute de Chicago du 29 juin au 12 octobre 2014.

"Ce sera la première exposition consacrée à Magritte dans un musée new-yorkais en plus de 20 ans, une génération entière", a souligné lors d'une conférence de presse la conservatrice Anne Umland, qui l'a organisée pour le Musée d’art moderne (MoMa).

Après des débuts impressionnistes, Magritte (Lessines,1898 - Bruxelles, 1967) découvrit le cubisme puis le futurisme, et commença à se rapprocher du surréalisme en 1926, alors qu'il habitait encore à Bruxelles. Il déménagea l'année suivante à Paris, où il resta trois ans. Ce fut la période "la plus productive" de l'artiste, qui y signe "plus de 200 toiles", a expliqué Josef Helfenstein, directeur de la collection Menil, également présent à New York.

L'exposition présentera notamment plusieurs de ses œuvres emblématiques de cette période, comme la fameuse pipe de "La trahison des images" (1928-1929), "L'assassin menacé" (1927), "Les amants" (1928), et "Le faux miroir"(1928).

En 1965, le MoMa avait organisé sa première rétrospective de René Magritte. L’artiste était présent au vernissage, deux ans avant son décès à Bruxelles.