L’Agneau mystique restauré en profondeur

Les restaurateurs du polyptyque "L'adoration de l'Agneau mystique", peint par les frères Van Eyck ont entamé une deuxième phase dans les travaux de restauration de l’œuvre. Les peintures originales sont de plus en plus visibles.

Une commission d'experts internationaux a décidé de retirer et de retoucher d'anciennes restaurations sur les panneaux du polyptyque "L'adoration de l'Agneau mystique", peint par les frères Hubert et Jan Van Eyck. Sur le cadre des panneaux latéraux, des imitations de pierre peintes sont apparues, et il est devenu clair que le haut et le bas du polyptyque forment un tout depuis le début.

Un tiers du retable, huit panneaux latéraux extérieurs, est restauré depuis début octobre 2012 au Musée des Beaux-Arts de Gand. En octobre 2014, ils retrouveront leur place dans la cathédrale Saint-Bavon.
Les travaux de rénovation, lors desquels la surface a été nettoyée, la poussière enlevée et les différents vernis retirés, ont révélé la profondeur et la richesse de couleurs de l'oeuvre. Plusieurs détails, qu'on ne voyait pas auparavant, sont d'ailleurs apparus.
Une commission d'experts internationaux a étudié ces détails et a décidé que les anciennes restaurations et retouches devaient aussi être retirées pour se rapprocher au plus près de l'original.
Toutes les lacunes, même sur le cadre en bois, ont été minutieusement cartographiées.
Une autre découverte ressort de l'état originel du retable. La partie inférieure a un style très raffiné avec des tâches claires représentant des pierres, alors que la partie supérieure donne une impression plus grossière. Les lignes et les raccords sont néanmoins visibles.