Vol à destination de la crise

L’année scolaire s’achève, et comme chaque été, de nombreux Belges partent en vacances. Crise ou pas, nos concitoyens aiment encore et toujours voyager. Le voyagiste Thomas Cook est en passe de battre un nouveau record, après 2012. Cette année, la Grèce fait son retour dans les destinations les plus prisées. L’Espagne et la Turquie restent par ailleurs numéro un.
Don Hammond / Design Pics Inc.

En mai dernier, l’ABTO, l’Association des tour-opérateurs belges, avait dévoilé les chiffres concernant les projets de voyage des Belges. S’ils voyagent tout autant que lors des années précédentes, les destinations changent quelque peu.

On remarque ainsi un retour en force de la Grèce. L’année dernière, les touristes avaient été quelque peu refroidis par les images de grèves et de manifestants en colère à Athènes. Cette année, les réservations de vols vers ce pays ont connu une hausse de 20%. Cette situation est également liée à un effort réalisé par le secteur touristique et hôtelier du pays pour attirer les touristes et les médias. La Grèce se retrouve ainsi 3e sur la liste des destinations les plus prisées.

L’année dernière, l’Espagne avait de son côté profité du marasme grec et du printemps arabe pour attirer un grand nombre de touristes. Cette année, ils sont toutefois moins nombreux à se ruer sur ses côtes. La Turquie semble profiter de cette situation. Les deux pays constituent ainsi les destinations préférées des Belges lorsqu'ils voyagent en avion.

Les pays en crise attirent de nombreux touristes

Fait étonnant cette année, une nouvelle ville fait son entrée dans le classement des destinations les plus prisées. Il s’agit de Reykjavik, la capitale de l’Islande. Les célèbres geysers semblent séduire de nombreux touristes qui y voient également une alternative au soleil du sud.

De nombreux pays européens touchés par la crise semblent trouver une certaine consolation via leur secteur touristique. Et le Belge participe généreusement à ce soutien économique. La Grèce, l’Italie, l’Islande, le Portugal et l’Espagne font partie de ces pays qui s’en tirent particulièrement bien en terme de visites d’étrangers.

Mais ceux qui pensent dépenser moins dans ces pays se trompent. La hausse des demandes n'y fera certainement pas baisser les prix.