Une nouvelle reine et une princesse héritière

L’accession au trône de Philippe va aussi modifier le statut de Mathilde, c’est la première reine d’origine belge. Quant à la princesse Elisabeth, fille aînée de Philippe et Mathilde, elle devient la première héritière présomptive de l’histoire de Belgique.

L’abdication d’Albert II et la prestation de serment de Philipe vont aussi modifier le statut de Mathilde qui sera la nouvelle reine. Mathilde d’Udekem d’Acoz est née le 20 janvier 1973. Elle est devenue princesse de Belgique par son mariage le 4 décembre 1999 avec le prince Philippe. Elle est la fille du comte Patrick d’Udekem d’Acoz et de la comtesse Anna Maria Komorowska.

L’arrivée de Mathilde va donner un coup de jeune au Palais. Moins flamboyante que la reine Maxima des Pays-Bas, elle est beaucoup plus spontanée que son époux Philippe. C’est aussi la première reine à avoir un parcours professionnel. Licenciée en psychologie, elle pourrait jouer un rôle plus important que celui réservé à l’épouse d’un roi. Elle est aussi à l’aise avec les grands de ce monde qu’avec les plus humbles et pourrait rapprocher la monarchie belge du peuple.
Le fait qu’elle soit d’origine belge et qu’elle parle aussi bien le français que le néerlandais sont certainement des atouts. Rappelons que sa belle-mère, la reine Paola est d’origine italienne et que Fabiola, la veuve du roi Baudouin, est d’origine espagnole. Les quatre premières reines belges étaient aussi toutes d’origines étrangères.

Bientôt une femme sur le trône ?

L’accession au trône de Philippe met aussi en avant une enfant qui sera un jour reine des Belges : la princesse Elisabeth. Agée aujourd’hui de 11 ans, Elisabeth est à présent première dans l’ordre de succession au trône. Lorsqu’elle succèdera à son père, elle deviendra la première souveraine du Royaume, puisque la modification de la Constitution en 1991, a mis fin au régime de la loi salique en Belgique.
Élisabeth a suivi l'enseignement maternel et primaire en néerlandais au Collège Sint-Jan Berchmans, à Bruxelles. Il s'agit d'un changement important dans les habitudes de la famille royale, puisque c'est la première fois qu'un futur souverain belge effectue le début de ses études en néerlandais.

Elisabeth ne reçoit encore aucune formation particulière pour devenir reine. L'apprentissage se fait en douceur. D'abord quelques apparitions comme lors de la fête nationale en 2005 ou lors des 175 ans de la Belgique. A 7 ans, elle a pris la parole en public pour la première fois et a adressé quelques mots d'encouragement aux scientifiques de la station polaire qui porte son nom. "Je vous souhaite bonne chance", avait déclaré la princesse pour l'occasion. Quelques jours avant son dixième anniversaire à Gand, la princesse Elisabeth avait mené sa première visite officielle sous le regard de ses parents lors de l’inauguration de l’hôpital des enfants qui porte aussi son nom.