Kris Peeters met le futur roi en garde

"Le futur roi Philippe doit reconnaître la réalité de la sixième réforme de l’Etat et doit apprécier les entités fédérées à leur juste valeur". C’est ce qu’a déclaré le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) dans les colonnes du quotidien De Standaard.

La Belgique aura un nouveau roi le 21 juillet prochain en la personne de Philippe. Le ministre-président flamand Kris Peeters a d’ores et déjà adressé un message clair au nouveau souverain.

"Le roi doit tenir compte de la réalité. La Flandre est la plus grande entité et le plus grand moteur économique de Belgique", souligne-t-il dans le journal flamand De Standaard. "Après l’exécution de la sixième réforme de l’Etat, le centre de gravité se situera entièrement du côté des entités. Il ne serait pas sage que le roi ne le reconnaisse pas, ou qu’il ne l’apprécie pas à sa juste valeur", a-t-il ajouté.

"Le futur roi a tout intérêt à entretenir des contacts réguliers avec les entités fédérées et à les traiter avec le respect nécessaire", souligne encore Kris Peeters. "C’est ce que le roi Albert a toujours fait. Il a toujours porté beaucoup d’intérêt à la Flandre", conclut le ministre-président flamand.