La N-VA veut mieux contrôler le chef de cabinet du roi

La N-VA s’est prononcée en faveur de la rédaction d’un arrêté royal imposant une surveillance du nouveau chef de cabinet du roi par le Premier ministre, à l’instar de ce qui se fait aux Pays-Bas. C’est ce qu’a fait savoir le député nationaliste flamand Theo Francken, interrogé par l’agence Belga.

"Il y a quelques années, les Pays-Bas ont rédigé un arrêté royal impliquant une surveillance du chef de cabinet de la reine par le ministre-président. Nous voulons qu’une telle mesure soit adoptée en Belgique. Le chef de cabinet du roi devrait ainsi prêter serment auprès du Premier ministre", a précisé Theo Francken (photo).

Selon ce dernier, un tel arrêté royal permettrait au gouvernement d’avoir davantage de contrôle politique sur le chef de cabinet et sur le Palais, alors qu’aucune possibilité de contrôle n’existe à l'heure actuelle.

La N-VA voudrait par ailleurs que la procédure de désignation du chef de cabinet du roi soit initiée au sein du Parlement et que la personne qui accède à ce poste soit entendue par la Commission des Affaires intérieures de la Chambre.