Le gouvernement fédéral au complet reçu à Laeken

Le couple royal et les futurs souverains Philippe et Mathilde ont reçu lundi à déjeuner au château de Laeken le gouvernement fédéral au grand complet, à six jours de l'abdication du roi Albert II et de la prestation de son successeur, son fils et prince héritier.

Lundi prochain, le nouveau chef de l'Etat recevra à nouveau le gouvernement, mais seul cette fois, au lendemain de sa prise de fonction et de la Fête nationale.
Le dernier gouvernement du règne d'Albert II a été l'un des plus difficiles à former, après une crise de 541 jours entre la démission de l'équipe Leterme II de la formation du gouvernement d'Elio Di Rupo.
Plusieurs ministres et vice-Premiers ministres ont exprimé à leur arrivée le bien qu'ils pensent de l'action du souverain.
"C'est quand même un peu un moment historique", a souligné le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), qui en tant que président de son parti avait provoqué la chute du gouvernement Leterme II. "Quand il y a enfin eu un gouvernement (Di Rupo), j'ai vu qu'il était soulagé. Je m'attends à voir la même chose maintenant", a-t-il ajouté.
Son homologue Joëlle Milquet (CDH) a dit s'attendre à une atmosphère joyeuse durant ce repas. "Cela nous donne l'occasion d'être ensemble dans une atmosphère plus détendue que quand il a annoncé son abdication" le 3 juillet dernier, a-t-elle dit, parlant de "Un moment de gratitude".
La vice-Première ministre qui a régulièrement rencontré le roi depuis 1999, a exprimé son "appréciation explicite" pour l'action du souverain. "C'est quelqu'un que j'apprécie énormément", a ajouté Mme Milquet,
La vice-Première ministre Laurette Onkelinx (PS), active au niveau fédéral depuis vingt ans - la durée du règne d'Albert II - a parlé d'un "moment plein d'émotion". "Le roi a très bien travaillé pour la Belgique, pour l'harmonie dans notre pays. (C'est) un homme qui ressemblait à la population", a-t-elle souligné.
Les ministres se sont toutefois montrés discrets sur la teneur du message de l'équipe gouvernementale à l'adresse du prince Philippe.
"C'est pour la semaine prochaine. J'ai compris qu'il (le roi Philippe) nous recevra déjà lundi prochain", a affirmé le ministre du Budget, Olivier Chastel (MR).