Appel dramatique d'une journaliste au Yemen

Une vidéo dans laquelle apparaissent la journaliste néerlandaise de la NOS, Judith Spiegel, également correspondante occasionnelle pour la VRT, et son compagnon Boudewijn Berendsen circule sur le réseau social Facebook. Ils ont été enlevés au Yémen par des hommes armés au début du mois de juin.

Dans cette vidéo, la journaliste lance un appel dramatique aux Pays-Bas pour inciter le gouvernement de son pays à intervenir. Elle indique qu'ils seront tués si aucune solution n'est trouvée d'ici dix jours. Début juin la correspondante de la NOS et son mari avaient disparu de leur appartement dans la capitale du Yemen Sanaa. Peu de temps après leur enlèvement, les deux otages avaient pu prendre contact avec l'ambassadeur néerlandais au Yémen, mais "rien ne s'est passé jusqu'à présent". Ils demandent au gouvernement, à l'ambassade et aux médias d'intervenir. "Acceptez leurs conditions. Faites quelque chose", sanglote la journaliste dans la vidéo.
Le ministre néerlandais des Affaires étrangères Frans Timmermans a réagi lundi soir sur sa propre page Facebook, indiquant que "les enlèvements ont toute notre attention".
La vidéo aurait été publiée samedi sur Youtube avant de se retrouver sur Facebook. Judith Spiegel travaille pour plusieurs médias dont la VRT depuis Sanaa, la capitale du Yémen.