250 millions d’euros de nouveaux contrats pour DEME

Plusieurs entreprises qui font partie du groupe de génie maritime, environnemental et de dragage belge DEME ont engrangé récemment divers marchés dans le domaine énergétique, en Europe, Asie, Australie et Amérique latine. Pour un montant total de 250 millions d’euros. Il s’agit essentiellement de cinq grands projets.

Ces marchés seront réalisés pour le compte de sociétés pétrolières et gazières, ainsi que des entreprises actives dans le domaine des énergies renouvelables, annonce le groupe belge DEME dans un communiqué.

Des travaux de dragage pour un bassin de virement et des quais seront ainsi réalisés par Dredging International (groupe DEME) à Santa Marta, en Colombie. De nouvelles installations de chargement de charbon y seront construites. Par ce biais, Drummond Colombia, le plus gros négociant de charbon de Colombie, entend moderniser le transport de charbon entre le continent et les navires d'exportation.

Dans le nord-ouest du Venezuela, près de Punto Fijo, un atterrage pour pipeline sera réalisé pour le compte de la société Saipem. La mission de la filiale du groupe belge, Tideway, englobe notamment le dragage d'une tranchée sur 6,5 kilomètres en mer et l'arrivée du pipeline à terre.

Toujours au Vénézuela, Tideway aménagera un autre atterrissage du côté nord de la presqu'île, également pour le compte de Saipem. Le marché inclut le dragage d'une tranchée, la construction d'une plate-forme et l'ancrage dans une paroi rocheuse.

En Australie, Tideway égalisera les fonds marins et réalisera une protection contre l'érosion en joint-venture. En mer d'Irlande, GeoSea (autre filiale de DEME) installera sous peu un pylône météo de 100 mètres de haut. Ce pylône produira des relevés de vent, de précipitations atmosphériques et de rayonnement offshore.

Enfin la filiale du groupe belge ISD a engrangé deux nouveaux marchés à Orissa, sur la côte est de l'Inde, dans le cadre également de travaux de dragage.