Moins d’agressions sur le réseau de la Stib

Le nombre d’agressions verbales ou physiques dans les trams et bus de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles a nettement diminué au premier semestre de cette année. Depuis le printemps 2012, la sécurité a été renforcée sur le réseau Stib, à la suite de la brutale agression du superviseur Iliaz Tahiraj, début avril 2012.

Le nombre de cas d'agressions verbales envers le personnel de la Stib a baissé presque d'un quart par rapport au premier semestre 2012, tandis que le nombre d'agressions physiques se situe lui un tiers plus bas. L’information provient du site BrusselsNieuws.

La Société des transports intercommunaux de Bruxelles voit plusieurs explications possibles à cette tendance. "Nous avons reçu 45 agents de sécurité supplémentaires après la mort du superviseur Iliaz Tahiraj, et la police était plus présente sur le réseau", indique la porte-parole Ann Van Hamme.

"Du personnel supplémentaire fait une réelle différence. De plus, des portiques en plus ont été installés dans le métro et des campagnes de sensibilisation ont été menées" sur le thème du respect mutuel, précise-t-elle.

Le nombre d'agressions dans les trams et bus bruxellois avait également baissé pendant le second semestre 2012. Le personnel de sécurité placé dans les transports en commun a, en outre, obtenu des compétences supplémentaires pour réagir aux agressions éventuelles.