Un Français exploitera les aéroports de Deurne et Ostende

Le gouvernement flamand a désigné ce vendredi le groupe français Egis pour exploiter les deux aéroports régionaux de Deurne (province anversoise) et d’Ostende (Flandre occidentale), dès 2014 et pendant 25 ans. Le personnel devrait pouvoir continuer à y travailler aux mêmes conditions. La convention a été envoyée à la Commission européenne.

En 2008, le gouvernement flamand décidait de revoir la façon dont ses aéroports régionaux sont gérés. Un décret baptisé "LEM-LOM" confie depuis lors aux pouvoirs publics - à travers la "LOM" (Société de développement des aéroports, en français) - la responsabilité des infrastructures aéroportuaires. L'exploitation commerciale relève de la "LEM" (Société d'exploitation des aéroports, en français), qui a été chargée de trouver un partenaire privé.

Le groupe français Egis, qui exploite des aéroports à Chypre, au Congo-Brazzaville, à Tahiti, au Gabon ou encore au Brésil, a été retenu à l'issue d'une procédure de sélection pour une période de 25 ans, qui doit débuter l’an prochain.

Selon le groupe - cité dans un communiqué de la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics, Hilde Crevits (CD&V) -, plusieurs compagnies aériennes auraient déjà manifesté leur intérêt dans l'exploitation de nouvelles lignes au départ des deux aéroports flamands.

Le personnel employé à Deurne et à Ostende pourra continuer à y travailler aux mêmes conditions, a assuré la ministre Crevits.

Le syndicat chrétien se montre néanmoins critique face à l'arrivée de la société privée.

« Nous avions encore toute une série de questions concrètes sur les accords de subsides, pour lesquelles nous n’avons pas reçu de réponse. En ce qui nous concerne, les deux aéroports régionaux pourraient parfaitement rester aux mains des services publics flamands, pour leur exploitation. Mais il aurait fallu donner à ces services compétents un peu plus de liberté d’action commerciale », estime Kurt Callaerts.