Qualité médiocre de l’air

La pollution atmosphérique combinée aux rayons solaires, à une chaleur tropicale (plus de 30°C) et à l’absence de vent, risque d’entraîner ce lundi un dépassement de seuils d’information relatifs à la présence d’ozone dans l’air. Mardi, les concentrations d’ozone pourraient même être encore plus élevées.

La Cellule environnementale interrégionale (Celine) met en garde contre un dépassement de seuils d'information relatifs à la présence d'ozone dans l'air (180 microgrammes par m3), ce lundi. En cause, notamment, la chaleur tropicale et l’absence de vent, qui ne permettent pas à la pollution atmosphérique d’être évacuée normalement.

Le seuil de 180 µg/m3 n'a été dépassé nulle part ce dimanche en Belgique. La valeur la plus élevée a été enregistrée à 19h00 à Sint-Kruiswinkel (Flandre orientale), avec un taux atmosphérique d'ozone de 159 µg/m3. La qualité de l'air dans les trois Régions du pays était d'ailleurs qualifiée de "médiocre" ce dimanche.

Ce lundi, la situation devrait empirer, surtout sur le centre du pays, avec des valeurs d'ozone entre 180 et 240 µg par m3.

Ces valeurs resteront très élevées encore mardi en Flandre, à Bruxelles et une bonne partie de la Wallonie, selon les prédictions de Celine. Le seuil d'alerte de 240 pourrait même être dépassé en Flandre orientale et occidentale, ainsi qu'en province d'Anvers.

Le temps devrait néanmoins changer dès mardi soir, avec des risques d’intempéries. La qualité de l’air devrait alors s’améliorer. D’ici là, il est déconseillé notamment aux enfants et aux personnes qui souffrent des voies respiratoires de faire des efforts soutenus à l’air libre.