Les bouchons à Bruxelles coûtent 511 millions d’euros

Les embouteillages dans la capitale belge coûtent cher aux entreprises. La Chambre de commerce bruxelloise (Beci) a calculé le coût de cet engorgement et l’a estimé à 511 millions d’euros par an. Elle interpelle donc les politiques, les sociétés de transports en commun et la SNCB et plaide pour une mobilité plus efficace. L’information est rapportée par les quotidiens De Standaard et Le Soir.

Pour calculer le coût de l'engorgement, la Chambre de commerce bruxelloise (Beci) a multiplié le temps perdu par la valeur d'une heure (11,72 euros). Le temps perdu est évalué à 32 millions d'heures, ce qui représente un coût de 375 millions d'euros par an, coût auquel elle a ajouté celui de la pollution de l'air, du changement climatique, de la pollution sonore et des accidents.

On arrive ainsi à un peu plus de 511 millions d'euros, explique Xavier Dehan, responsable du centre de connaissances de Beci.

Dans son livre blanc pour une mobilité efficiente, la Chambre de commerce bruxelloise interpelle donc les hommes et femmes politiques, mais aussi les sociétés de transports en commun et la SNCB, pour trouver des solutions rapides de désengorgement

Beci évoque notamment la mise en place, par les entreprises, d'aides au loyer des Bruxellois au lieu de la voiture de société, la mise en place rapide du RER (réseau express régional), un plan cohérent de parkings de transit autour des gares, ou encore le péage avec un système de taxation au kilomètre.