De violents orages ont déferlé sur tout le pays

Les orages qui ont traversé de nombreuses régions du pays samedi matin ont provoqué des inondations. L’IRM appelle les automobilistes à la prudence sur les routes. Dans le sud du pays 160.000 personnes ont été privées d’électricité.

Les pompiers de la région gantoise ont ainsi reçu plusieurs dizaines d'appels à l'aide.
Selon la police locale, plusieurs rues de la commune d'Oostakker ont été sous eau.
A Sint-Amandsberg, un arbre a chuté sur la chaussée, dans la Waterstraat.
A Mariakerke, un câble d'électricité s'est décroché d'un pylône dans la Marcus van Vaernewijckstraat.
Les pompiers ont établi une liste d'attente des appels.
Plus généralement, les voies de circulation du réseau autoroutier de Flandre ont été temporairement inondées en plusieurs endroits notamment sur l'E17 à Courtrai et dans la région gantoise, ainsi que dans les provinces de Brabant flamand et d'Anvers.
En province d'Anvers, un arbre s'est abattu sur l'E313 en direction de Hasselt, à hauteur de Meerhout, perturbant le trafic durant une demi heure.
Un arbre a par ailleurs chuté sur la caténaire d'une ligne de train en Brabant flamand entre Diest et Scherpenheuvel.
La province de Limbourg semble avoir été plutôt épargnée par les dommages.

Une femme grièvement blessée par la chute d'un arbre

En Flandre occidentale, une femme a été grièvement blessée en raison de la chute d'un arbre samedi matin à Rekkem (Menen), lors de la tempête. La victime a été emmenée à l'hôpital mais son état de santé n'est pas jugé critique. Ses jours ne sont pas menacés.
Les mauvaises conditions climatiques ont entraîné des perturbations du trafic dans la région. En raison des fortes pluies, un tronçon de l'E17 a été inondé à hauteur de Courtrai.

Le Hainaut particulièrement touché

Les orages, et en particulier les bourrasques de vent qui les accompagnaient, ont provoqué pas mal de dégâts samedi matin, dans la région de Charleroi et plus largement dans la Botte du Hainaut.
Les pompiers de Charleroi ont comptabilisé une trentaine d'interventions, samedi matin, essentiellement pour des arbres tombés sur la voirie et des toitures instables. Les pompiers de Thuin et de Chimay étaient également à pied d'oeuvre.
A Tournai les interventions ont surtout porté sur des caves inondées.
La toiture de l'école clinique de Montignies-sur-Sambre s'est envolée, mettant des classes à découvert. Les débris ont endommagé la cheminée d'une habitation située juste en face.
A Jumet, rue Destrée, des panneaux photovoltaïques ont été arrachés, endommageant deux véhicules qui se trouvaient dans la rue ont été endommagés.
La foudre est également tombée sur une habitation de la rue de Marcinelle à Nalinnes, sans provoquer d'incendie.
Un arbre de grande taille s'est quant à lui affalé sur la rue du Pont-à-Nôle, à Mont-sur-Marchienne.
A Thuin, les pompiers ont comptabilisé une quinzaine d'interventions sans gravité, essentiellement pour des branchages sur les voiries.
A Beaumont et Fleurus, les pompiers ne sont sortis que trois fois, pour des dégâts mineurs.
Le service Incendie de Chimay a été quant à lui plus sollicité.
Plus au nord, la foudre a frappé une maison située le long du sentier de la Vignette, dans le centre ville de Lessines. La cheminée de la maison a éclaté et des tuiles sont tombées sur le sol.
Au même moment, le corps de pompiers de Lessines est venu prêter main forte aux pompiers de Lennik et d'Enghien pour un incendie dans une ferme à Biévène. Là aussi la foudre s'est abattue sur le corps de ferme mais les dégâts seraient peu importants.
A Tournai, l'orage a provoqué de grosses inondations sur les artères urbaines et plusieurs caves ont été inondées.
En comparaison, la région liégeoise paraît avoit été épargnée. Le foudre est tombée sur la cheminée d'une habitation, à Chaudfontaine, mais sans conséquence. Les pompiers sont intervenus pour des branches arrachées.