Nombre record d’étudiants mis à la porte de leur école

Près de 2.500 élèves ont été définitivement exclus de leur école l’année dernière en Flandre. C’est un record, estime le quotidien De Standaard qui donne l’information ce lundi. Ce sont surtout les garçons qui sont mis à la porte.

En trois ans, le nombre d’étudiants mis à la porte a augmenté de 25%. L’an dernier le chiffre était de 2.7474 dossiers. 221 d’entre eux ont été exclus de leur établissement à Gand, 388 à Anvers. A Bruxelles le nombre d’élèves exclus est passé de 84 à 150.

Ces chiffres ont été rendus public par le ministère flamand de l’Enseignement à la demande du parlementaire flamand Paul Delva (CD&V). Ce dernier trouve ces chiffres très inquiétants "car les écoles ne prennent certainement pas la décision d’exclure un élève à la légère".
"Lorsqu’on remarque que le nombre augmente si fort en peu de temps c’est qu’il y a vraiment un problème. Les élèves sont exclus d’une école à cause d’un problème de comportement. Je comprends les écoles qui doivent prendre cette décision ultime, mais il est important de noter que l’exclusion n’apporte, en soi, aucun résultat".
De son côté, le président de la coupole d’organisations flamandes de lycéens Lyle Muns estime que cette évolution inquiétante oblige à la réflexion. Il estime que les directions d’écoles utilisent trop rapidement cette sanction. "Exlure un élève ne résout pas le problème", ajoute Lyle Muns. "L’élève concerné aura encore plus de problèmes après cela".