Le meurtre d’Aurore serait un crime crapuleux

L'homme de 29 ans interpellé lundi après que la police a retrouvé le corps de la jeune femme disparue lors des Fêtes de Gand, a été placé sous mandat d'arrêt mardi pour meurtre pour faciliter le vol. C’est ce qu’a confirmé ce mardi le parquet de Gand. Les enquêteurs ont retrouvé la trace du suspect car ce dernier avait utilisé la carte bancaire de sa victime pour faire le plein d’essence.

Le corps de la jeune femme de 29 ans a été retrouvé hier soir dans le coffre de la voiture du suspect, stationnée dans le garage d’un immeuble à appartements où il résidait depuis six mois. 

Le jeune homme, originaire de Russie, a été repéré grâce aux images de caméras et à des données téléphoniques. Il a également utilisé la carte bancaire de la victime à plusieurs reprises, notamment pour prendre de l'essence, selon le parquet.

Les enquêteurs ont procédé à son arrestation alors qu’il se trouvait sous un abribus près du parking d’un magasin Carrefour de Saint-Denis-Westrem. La voiture de la victime y a également été retrouvée. Les plaques d’immatriculation avaient toutefois été changées.

Le suspect a été présenté au juge d'instruction mardi pour séquestration, fraude informatique et meurtre pour faciliter le vol. Il apparaît en outre qu'il serait lié à l'agression d'une autre jeune femme, survenue jeudi dernier à Gand. Il lui aurait volé son sac à main. Les faits se sont déroulés près de l'endroit où Aurore Ruyffelaere a laissé sa voiture vendredi soir, à Saint-Denis-Westrem, avant de se rendre aux Fêtes de Gand.

"Une enquête complémentaire déterminera si le suspect est responsable des deux faits", a assuré le parquet. La défense n'a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet.

Le suspect comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil de Gand. A l’heure actuelle, le prévenu ne nie pas les faits, selon son avocat Me Stijn Roels. L’homme ne possède pas de dossier judiciaire. Sa petite amie est actuellement recherchée par la police. 

Les circonstances exactes de la mort d'Aurore Ruyffelaere ne sont pas encore connues, mais l'enquête n'a mis au jour aucun fait de violence sexuelle. Une autopsie doit être réalisée ce mardi pour éclaircir les circonstances du décès de la jeune femme.