Le meurtrier présumé d’Aurore a tenté de se suicider

La défense de l’homme de 29 ans suspecté du meurtre d'Aurore Ruyffelaere a obtenu vendredi matin un sursis de la Chambre du conseil de Gand. L’affaire a été reportée à mardi, lorsque le suspect sera en état de comparaître. Selon son avocate Katrien Van der Straeten, même après sa tentative de suicide, l’homme continue de nier les faits.

Le suspect a été arrêté mardi après-midi et placé sous mandat d’arrêt pour le meurtre Auroe Ruyffelaere. Jeudi soir le parquet de Gand a indiqué que l'homme avait été transféré à l'hôpital dans un état critique durant l'après-midi de jeudi. Etat dans lequel l'homme ne se trouve actuellement plus selon les dernières informations émanant du parquet.

"J'ai rendu visite à mon client cet après-midi, avec mon collègue", a déclaré son avocate Katrien Van der Straeten. "Sur place, j'ai appris qu'il avait été emmené à l'hôpital. Nous sommes surpris. Rien n'indiquait qu'il était suicidaire."
Le corps sans vie d'Aurore Ruyffelaere avait été retrouvé lundi soir, à Gand, dans le coffre de la voiture du suspect, d'origine russe. Ce dernier n'est pas connu de la justice. D'après l'autopsie pratiquée sur le corps de la victime, il semble que cette dernière a été étranglée. Aucun fait de violence sexuelle n'a été constaté.
Le suspect ne reconnaît pas les faits. Il admet que certains éléments de l'enquête mènent bien dans sa direction, mais il nie le meurtre d'Aurore Ruyffelaere.