Vente des quotidiens flamands en baisse

La vente des journaux flamands a connu une baisse globale de 0,8% l’année dernière. C’est ce qui ressort des chiffres du Centre d’Information sur les Médias (CIM) pour la période de juillet 2012 à juin 2013. Seuls les quotidiens De Morgen, De Standaard et De Tijd ont enregistré une légère hausse, principalement grâce à leurs éditions digitales.

L’an dernier, les quotidiens néerlandophones ont vendu 922.426 exemplaires, soit 7.662 journaux de moins que durant la même période l’année précédente (-0,8%).

Seuls les quotidiens de qualité ont enregistré une légère hausse : De Morgen a ainsi connu une progression de 0,1%, De Standaard 0,3% et De Tijd 1,3%. Cette progression est principalement due à l’édition digitale de ces journaux. Le nombre de versions papiers vendues a en effet respectivement reculé de 1%, 0,7% et 7,3%.

De leur côté, les quotidiens populaires ont tous enregistré des pertes. Het Laatste Nieuws/De Nieuwe Gazet reste le plus grand quotidien de Flandre avec 286.708 exemplaires vendus, mais recule de 0,4%. Het Nieuwsblad/De Gentenaar connaît une baisse de 0,9%, Het Belang Van Limburg de 2,4% et la Gazet van Antwerpen de 3,1%.

En Belgique francophone, la presse se porte encore moins bien. Globalement, le nombre de journaux vendus a connu un recul de 2,9%, soit 11.116 exemplaires en moins. Près de 375.600 exemplaires ont été vendus. L'Echo recule de 0,1%, La Libre Belgique/LB Gazette de Liège de 1,7%, Le Soir 2,1%, L'Avenir de 2,4%, Sud Presse de 2,7% et La Dernière Heure/Les Sports de 6,6%.

Au total, le marché de la presse belge a connu une baisse de 1,4%, soit 18.778 exemplaires en moins. Environ 1,3 millions de quotidiens ont été vendus à travers le pays.