Des centaines de personnes ont dit adieu à Aurore

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes ce mercredi matin au crématorium Westlede de Lochristi (Flandre orientale) pour assister aux funérailles d'Aurore Ruyffelaere, la jeune femme de 29 ans victime d'un meurtre lorsqu’elle revenait des Fêtes de Gand.

A côté de la famille et des amis étaient également présents les hommes et femmes politiques Fientje Moerman (Open VLD), Guy Verhofstadt (Open VLD), Kris Peeters (CD&V) et Hilde Crevits (Open VLD).

Le corps d'Aurore Ruyffelaere a été découvert lundi de la semaine dernière dans le coffre de la voiture d'un suspect dans cette affaire. L'homme de 29 ans, originaire de Russie, a été placé sous mandat d'arrêt. La chambre du conseil de Gand a prolongé sa détention mardi. L'homme, qui a tenté de se suicider la semaine dernière, nie avoir tué la jeune femme. L'autopsie a révélé que la victime a été étranglée.
A la demande de la famille, la presse était invitée à quitter le crématorium avant le début de la cérémonie. Les journalistes ont néanmoins pu prendre des images dans la grande salle du crématorium, où des photos d'Aurore étaient projetées et des couronnes de fleurs, provenant entre autres du palais royal et du gouvernement flamand, étaient placées.
Aurore Ruyffelaere était la fille de Claire Tillekaerts, administratrice-déléguée de la Vlaams Agentschap voor Internationaal Ondernemen, un organe flamand d'aide aux entreprises qui veulent s'étendre internationalement. Le compositeur Dirk Brossé, le beau-père d'Aurore, lui a par ailleurs dédié la semaine dernière l'hymne des World Outgames à Anvers.
La famille a créé la "Fondation Aurore Ruyffelaere". "Aurore était une femme très engagée socialement, soucieuse des personnes en difficulté, principalement les jeunes. Elle tenait également à la valeur éducative de l'enseignement du souvenir, et emmenait ses étudiants à Auschwitz et Birkenau", rapportait l'avis de décès. L'argent est destiné aux excursions éducatives pour les élèves de l'Erasmus Atheneum de Deinze, où la jeune femme travaillait.