Un ménage belge sur deux ne parvient pas à épargner

Seuls 48% des ménages belges disent être en mesure de mettre de l'argent de côté, écrivent l'Echo et le Tijd jeudi sur base d'un sondage de la Banque centrale européenne.

Les propriétaires sont les plus à même d'économiser. Un peu plus de la moitié des ménages disposant de leur propre logement indiquent pouvoir économiser. La proportion tombe à une famille sur trois chez les locataires.
L'épargne augmente avec les revenus. Parmi les familles dont les revenus ne dépassent pas 16.000 euros, seuls 36% réussissent à économiser. Parmi les ménages disposant d'un revenu d'au moins 90.000 euros, ce pourcentage augmente à 64%. Le style de vie joue également un rôle important.

L’enquête de la Banque centrale européenne montre également que près de 130.000 ménages belges ont plus de dettes que de biens. Pour 2,7% des quelques 4,8 millions de ménages les dettes dépassent la valeur de leur patrimoine et de leurs actifs financiers.
"Ceux qui ne parviennent pas à économiser ont encore plus de risque de contracter des dettes" explique le professeur Ides Nicaise de l’Institut de recherche sur le travail et la société (HIVA) à la KU Leuven. "Si vous ne parvenez pas à économiser, cela signifie souvent que vos revenus ne sont pas suffisants. Vous construisez alors progressivement une montagne de dettes. Le moindre pépin et vous ne parviendrez plus à rembourser".

Le nombre de famille surendettées est toutefois limité dans notre pays par rapport aux autres pays de la zone euro. La richesse moyenne des ménages s'élève, en Belgique, à 338.000 euros. Les 10% de ménages parmi les plus pauvres possèdent au maximum 2.800 euros, les 10% parmi les plus riches au moins 700.000 euros.