"Reprise économique mais sans euphorie"

La "dynamique de croissance connaît une "inflexion positive" dans l'ensemble de la zone euro, selon les indicateurs composites avancés de l'Organisation de coopération et de développement économiques publiés jeudi. Toutefois il reste encore beaucoup de travail à accomplir affirme ce vendredi Yves Leterme (photo), ancien Premier ministre et Secrétaire-général adjoint de l’OCDE à la VRT.

En Allemagne, la croissance "devrait rejoindre son rythme tendanciel", tandis que l'Italie continue d'évoluer positivement. Dans l'ensemble de la zone OCDE, qui réunit les pays les plus riches, la croissance présente une amélioration limitée, avec de nombreuses divergences selon les pays. L'organisation note en revanche une stabilisation ou un ralentissement de l'activité des principales économies émergentes.
L’index directeur des indicateurs des pays de l’eurozone est passé de 100,2 à 100,4. Et pour tous les pays de l’OCDE l’index passe de 100,6 à 100,7.
"Il est exact que tout cela va dans la bonne direction" a déclaré Yves Leterme, ce vendredi dans l’émission De ochtend sur la VRT. "Mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir, il ne faut pas tomber dans l’euphorie. L‘Union européenne et la zone euro doivent continuer à faire ce qu’il faut. En ce qui concerne la réduction de la dette, certaines choses ont déjà été faites, il convient à présent de continuer à prendre les mesures appropriées et de poursuivre les efforts" a encore déclaré Yves Leterme.

Les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni connaissent une "consolidation" de leur croissance et le Canada une croissance proche de sa moyenne de long terme. Parallèlement, l'inflexion est négative en Chine, et une phase de ralentissement est constatée en Russie et au Brésil, selon ces indicateurs composites avancés conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité par rapport à sa tendance.