112.000 tonnes d’appareils usagés traités en 2012

L’an dernier, l’organisation responsable de la collecte et du traitement des déchets électroménagers en Belgique, Recupel, a traité 112.000 tonnes d’appareils usés - comme des téléviseurs, des ordinateurs, ou des GSM. Ce qui représente une augmentation de 1,4% par rapport à 2011, rapporte ce samedi le quotidien Le Soir.

Quelque 47% des appareils électroménagers usagés passent par le circuit de Recupel, selon Peter Sabbe, l’administrateur général de l'association sans but lucratif. Environ 23 autres pourcents sont identifiés, mais suivent une autre voie - que ce soit les broyeurs, une exportation vers l’étranger ou une incorporation aux déchets ménagers. Les 75.000 tonnes de déchets restantes, à haute empreinte écologique, échappent par contre à un traitement approprié.

Recupel place néanmoins la Belgique parmi les premiers pays européens en matière de collecte d'équipements électriques et électroniques usagés (DEEE). Plus de 10 kilos par habitant et par an sont absorbés, alors que la réglementation européenne impose un minimum de 4 kilos.

A l'horizon 2019, précise le quotidien Le Soir, les objectifs de collecte prescrits par l'Union européenne atteindront les 20 kilos par personne et par an. "C’est le défi premier de Recupel", précise Peter Sabbe.

L'organisation axe également sa communication sur le recyclage, invitant le consommateur à confier ses appareils aux parcs à conteneurs agréés ou aux détaillants. Et même si des accords existent avec des centres de réutilisation pour donner une seconde vie aux électroménagers, la réutilisation demeure une branche limitée de son activité. Elle ne concernait que 3.800 tonnes (soit 0,35%) en 2012.