Le Narcis en opération de déminage en Baltique

Le chasseur de mines belge Narcis a appareillé ce lundi matin du port de Zeebrugge (Flandre occidentale) à destination de la Mer Baltique, pour participer à la fin du mois d’août à une mission de déminage, l’exercice annuel "Open Spirit" au sein de la flottille de l‘Otan.

Le ministère de la Défense précise que le chasseur de mines tripartite, et son équipage d’une quarantaine de marins, rejoindront pendant douze semaines l'escadre Standing NATO Mine Counter Measures Group 1 (SNMCMG1) de l'Otan.

Cette flottille permanente, composée de cinq bâtiments provenant de l’Allemagne, la Belgique, l’Estonie, les Pays-Bas et la Pologne, se rassemblera au port de Klaipeda, en Lituanie. Dans le cadre d'"Open Spirit' 2013, elle procédera, du 19 au 28 août, à des opérations de détection, d'identification et de destruction des mines marines, précise la marine belge dans un communiqué.

L'exercice "Open Spirit" se tient tous les ans dans les eaux des trois pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie) depuis 1996, à l'initiative de la Suède, pour nettoyer les fonds de la Baltique des munitions et explosifs qui y ont été déversés durant les deux Guerres mondiales.

A l'issue de cet exercice, le Narcis, commandé par le lieutenant de vaisseau de 1ère classe Jean-Luc Trullemans, restera rattaché à l'escadre SNMCMG1 jusqu'à la mi-novembre, pour plusieurs exercices organisés en Mer Baltique, avant de mettre le cap sur la Belgique. Son retour à Zeebrugge est prévu pour la mi-novembre.