Jonathan Borlée en finale du 400 m à Moscou

Le jeune athlète bruxellois (25 ans) s’est qualifié lundi soir aux Mondiaux d’athlétisme avec un temps de 44.85, en terminant deuxième de la 2e demi-finale derrière LaShawn Merritt. Jonathan Borlée courra donc la finale du 400 mètres ce mardi soir (19h50 heure belge), dans le couloir 8 peu confortable. Son frère jumeau Kevin a effectué un moins bon temps (45.03) dans la première demi-finale et est ainsi le premier des non-qualifiés. "Je vise la médaille de bronze", a confié Jonathan Borlée.

Jonathan Borlée s'est brillamment qualifié pour la finale du 400 m des 14èmes championnats du monde d'athlétisme de Moscou, lundi en début de soirée. En revanche, son frère jumeau Kevin a échoué de peu. Avec le 9e temps (45.03) des trois demi-finales, il est le premier des non-qualifiés au temps après avoir terminé 4e de la première demi-finale. Seuls les deux premiers des trois demi-finales et les deux meilleurs temps se hissaient en effet en finale. Cette dernière est programmée ce mardi à Moscou, à 19h50 heure belge.

Jonathan a terminé deuxième de la deuxième demi-finale en 44.85 secondes, son meilleur temps de la saison. Il n'a été devancé que par l'Américain LaShawn Merritt (44.60). Après avoir abordé en tête les derniers cent mètres, il a pu contrôler. Seul un impressionnant Merritt a réussi à le dépasser.

Son jumeau Kevin (photo, à dr.), médaillé de bronze des Mondiaux 2011, était deuxième à l'entrée de la dernière ligne droite, derrière l'Américain Tony McQuay. Mais il a alors perdu de la vitesse et a cédé deux rangs, pour terminer quatrième en 45.03. La victoire est revenue au Saoudien Yousef Ahmed Masrahi (44.61), devant McQuay (44.66) et le Brésilien Anderson Henriques (44.95). Kevin Borlée devait donc attendre les chronos des deux autres demi-finales.

Si la seconde course ne l'a pas inquiété, le Bahaméen Chris Brown finissant 3e en 45.18, la 3e course lui a par contre été fatale. Le Tchèque Pavel Maslak, 3e en 44.84 (record national), derrière le champion olympique de la Grenade Kirani James (44.81) et le Dominicain Luguelin Santos (44.83), écartait en effet Kevin de la finale.

"Une médaille est possible"

Ce lundi soir, Jonathan Borlée (photo) était déçu que son frère jumeau n’ait pas aussi pu atteindre la finale du 400m aux Mondiaux d’athlétisme. « C'est très dommage que Kevin n'y sera pas. Cela laisse un goût amer."

Mais le seul jumeau qualifié se montrait confiant pour sa prestation de mardi soir. "Une médaille est certainement possible. Il va falloir bien récupérer, comme cela je serai en forme demain. En finale, tout est possible, même gagner, bien que cela sera difficile face à LaShawn Merritt et Kirani James ». Jonathan affirmait donc viser la médaille de bronze.

"J'avais le potentiel pour la finale, mais il ne s'est pas exprimé", a ajouté son frère Kevin Borlée, premier non-qualifié pour la finale. "Je ne suis pas un robot. J'espère que Jonathan fera bien en finale."