Jonathan Borlée à 2/100es de seconde du bronze

Le jeune athlète bruxellois a finalement terminé 4e en finale du 400m des 14e Championnats du monde d’athlétisme, ce mardi soir à Moscou, à 2 centièmes de seconde du Dominicain Luguelin Santos, qui décrochait le bronze. Jonathan Borlée a cependant réalisé le 2e meilleur chrono de sa carrière (44.54). La Namuroise Nafissatou Thiam a, elle, terminé 14ème de l'heptathlon.

Face à la concurrence de l’Américain LaShawn Merritt et du Grenadin Kirani James, Jonathan Borlée (photo) avait misé sur une médaille de bronze pour la finale des 400 mètres, qui se déroulait mardi soir aux Championnats du monde d’athlétisme de Moscou. Mais il avait aussi eu la malchance de se voir attribuer le couloir 8, qui l’obligeait à courir sans pouvoir voir les autres sprinteurs.

Finalement, après un démarrage en force et une excellente prestation personnelle, le jeune Bruxellois de 25 ans terminait quatrième, à 2 centièmes de seconde du Dominicain Luguelin Santos (44.52), qui remportait lui la médaille de bronze. La victoire est allée à l’Américain LaShawn Merritt (chrono exceptionnel de 43.74) et l’argent à son compatriote Tony McQuay (44.40).

Jonathan Borlée réalisait cependant le deuxième meilleur chrono de sa carrière en 44.54, soit 11 centièmes de seconde de plus que son record de Belgique (44.43) en séries des Jeux Olympiques de Londres. Il signe aussi son meilleur classement en finale d’un grand championnat international. Pour rappel, il avait pris la 7e place à l’Euro de Barcelone en 2010, la 5e place au Mondial de Daegu en 2011 et la 6e place aux Jeux Olympiques de Londres, l’an dernier.

"J’avais la médaille dans les jambes"

A l’issue de la course, Jonathan Borlée ne cachait pas sa déception. « Voilà, j’étais au couloir 8. Il faut y faire la course tout seul. Mentalement ce n’est pas facile. Je suis fort déçu parce que j’avais la médaille dans les jambes, mais un autre couloir aurait été plus bénéfique ».

L’athlète bruxellois se montrait d’autant plus déçu qu’il rappelait avoir toujours été placé dans le couloir 8, depuis 2009, en finale de grandes compétitions. « Je me suis dit qu'on en avait eu assez, et que cette fois ce serait bon. Et puis encore une fois au couloir 8, à l'aveugle. C'est vraiment pas facile, et sur les derniers mètres je me fais dépasser. C'est râlant."

Heptathlon : Nafissatou Thiam termine 14e

Championne d'Europe juniors de cette discipline de l'athlétisme qui regroupe sept épreuves et se dispute en deux jours, Thiam (photo) participait à 18 ans à ses premiers Mondiaux chez les seniors. Et elle peut se féliciter de véritables performances personnelles pendant son heptathlon à Moscou.

Elle a en effet couru le 100m haies en 14.13 (terminant 28e), réalisé 1m92 (record personnel) au saut en hauteur (1ère), 13m71 au poids (12e), 25.61 au 200 m (26e), 6m11 à la longueur (13e), 43m64 au javelot (15e) et 2:25.43 au 800 m (29e).

Classée neuvième avant d'aborder la dernière épreuve mardi soir, son grand point faible le 800 m, la Namuroise a alors réalisé le temps de 2:25.43, le moins bon des 29 concurrentes, non loin de son record personnel 2:24.89. Elle a ainsi ajouté 751 points à son total. L'Ukrainienne Ganna Melnichenko, qui a dominé les deux journées, a été sacrée championne du monde grâce à ses 6.586 points, devant la Canadienne Brianne Theisen-Eaton (6.530) et la Néerlandaise Dafne Schippers (6.477).

Nafissatou Thiam (de mère belge et de père sénégalais) terminait les Mondiaux de Moscou avec un total de 6.070 points, soit à 228 unités de son record national (6.298) établi les 18 et l9 juillet dernier à Rieti (Italie) lors de l'Euro juniors.

"Franchement, c’est incroyable"

A l’issue de la dernière épreuve de l’heptathlon, mardi soir, Nafissatou Thiam réagissait avec enthousiasme sur sa prestation générale. "Je touche mon rêve du bout des doigts. Cela me donne encore plus envie de travailler pour pouvoir revenir dans ce genre de compétition régulièrement. Mon premier grand championnat et c'est une réussite."

"C'est clair je suis très contente. J'étais venue sans objectif précis et une 14e place dans un championnat du monde seniors, franchement c'est incroyable."

Pieter-Jan Hannes et Almensh Belete éliminés

Pieter-Jan Hannes (20 ans), spécialiste des courses de demi-fond, a manqué de peu sa qualification pour les demi-finales du 1.500m, ce mercredi matin à Moscou. Sa dixième place dans la 3e série (en 3:40.39) n’a en effet pas suffi.

Il n’a pas non plus figuré parmi les 6 coureurs repêchés au temps, ayant signé le 8e chrono des non qualifiés directs. Hannes s’est montré très déçu de son élimination rapide.

L’athlète belge d’origine éthiopienne, Almensh Belete (24 ans, photo), ne parvenait pas non plus à se qualifier ce mercredi matin pour la finale du 5.000m féminin. Elle a terminé sixième de la première des deux séries, en 16:03.03. C’est loin de son record de Belgique (15:10.24), établi l’an dernier aux Jeux Olympiques de Londres.