"Pukkelpop 2013, une édition fantastique"

Les conditions climatiques idéales et le choix de programmer davantage de musique dance et beat ont permis au festival à Kiewit (Hasselt) d’atteindre des sommets cet été. A la grande joie de l’organisateur Chokri Mahassine (photo principale), dont le festival a été épargné d’incident.

Pukkelpop 2013 a refermé ses portes dans la nuit de samedi à dimanche, vers 1h00, avec le groupe électronique belge Goose. Quelque 20.000 festivaliers sont ensuite restés jusqu'à 4h00 du matin dans le chapiteau de la Boiler Room, pour une fête de clôture. Et ce dimanche, les festivaliers qui avaient passé la nuit sur le terrain de camping de Kiewit faisaient leurs bagages, sous la pluie battante, et prenaient le chemin du retour. Ce qui a notamment occasionné des embouteillages sur la route.

Avec une programmation plus centrée sur la dance, les beats et le hip hop, l'organisateur du festival Chokri Mahassine voulait attirer un public de niche qui se détournait plutôt du Pukkelpop. Pari réussi, puisque ces concerts ont été particulièrement appréciés des festivaliers. Les artistes de la dernière journée, comme Knife Party, Mr. Oizo et Michael Midnight, ont attiré la grande foule.

©Chris Stessens

L’absence d'incidents a aussi contribué à faire de cette édition du Pukkelpop l’un des meilleurs crus du festival. On se souviendra qu’il y a 2 ans, le terrain du festival avait été traversé par une petite tornade, qui avait tout détruit sur son passage et emporté plusieurs vies. L’édition avait été suspendue sur le champs.

« Ce fut une édition 2013 fantastique, notamment du point de vue de l’organisation. La collaboration entre les services de l’ordre, les services de secours, les services médicaux et les organisateurs s’est très bien passée, sans stress ni panique. Il n’y a pas eu de difficultés », se félicite Chokri Mahassine.

« Il est toujours difficile de comparer différentes éditions du festival, mais Pukkelpop 2013 fait partie des meilleures éditions ».

De Lijn transporte un record de passagers

La société régionale flamande de transports en commun a transporté ces derniers jours plus de 166.000 festivaliers vers et depuis le terrain du Pukkelpop à Kiewit (Hasselt, dans le Limbourg). C’est nettement plus que les 140.000 passagers transportés l’an dernier. De Lijn parle d’une année record.

« Le transport en bus s’est très bien passé, notamment grâce à l’aide de la police et de nombreux stewards », expliquait Sonja Loos de la branche limbourgeoise de De Lijn.

La société régionale avait mis plus de 100 conducteurs supplémentaires en service, aidés par 22 contrôleurs tous les jours.