Trois médailles d’or pour Bart Swings

Aux championnats du monde de roller, qui se déroulaient ce week-end à Zandvoorde, près d’Ostende (Flandre occidentale), le jeune Brabançon flamand de 22 ans a décroché des médailles d’or pour le 1.000 m, le relais sur 3.000 m et les 10 km de la course aux points et par élimination. Il a remporté deux de ces médailles ce dimanche.

Bart Swings a remporté dimanche soir le 1.000 m aux championnats du monde de roller, décrochant ainsi sa troisième médaille d'or à Zandvoorde, après celle enlevée un peu plus tôt dans la journée en relais sur 3.000 m et celle de vendredi sur les 10 km de la course aux points et par élimination (photo). "C'est super. Une belle journée", a simplement déclaré Swings après la course.

En finale du 1.000 m, le jeune Brabançon flamand en était à son cinquième départ de la journée. Il a décidé de foncer directement à l'attaque. "Je devais essayer quelque chose. Sur cette distance, je ne peux lutter pour les médailles. Heureusement, j'ai pu compter sur un super équipier, Jore Van den Berghe."

Après cinq tours, il devançait ses sept adversaires, y compris Van den Berghe. Et c'est au prix d'un final survolté (en 1:21.596) qu'il a pu rester devant le Français Alexis Contin. Un autre Français, Ewen Fernandez, a terminé troisième. Jore Van den Berghe est arrivé sixième.

Epoustouflant trio belge

Aux 3.000 mètres relais, la Belgique a devancé dimanche l’Italie et la France, remportant ainsi la médaille d’or. Avec ses coéquipiers Tim Sibiet et Jore Van den Berghe, Bart Swings a réalisé une course étonnante. Le trio belge a résisté à la concurrence de la Colombie, de la Corée du Sud et de l'Italie. Alors qu'il ne restait plus que six des quinze tours à couvrir, Sibiet a été obligé de sauter au-dessus d'un adversaire victime d'une chute. Les chances de victoire semblaient s'envoler, quand la Colombie et la Corée du Sud ont été mises hors course sur chute.

Sibiet a alors accéléré et Van den Berghe a été l'auteur d'une superbe accélération. A deux tours de la fin, l'espoir de décrocher une médaille redevenait réel. Impression confirmée par Van den Berghe dans l'avant-dernière boucle et par Swings dans le final. La Belgique s'adjugeait donc le titre mondial devant l'Italie et la France.

"J'ai immédiatement pensé à 2009. Alors avec mon frère Maarten et Ferre Spruyt, nous avions aussi dû patienter jusqu'au dernier tour pour l'emporter", a raconté Swings après la course.