La Belgique protège l’espace aérien balte

Pour la 3e fois en 9 ans - un record seulement battu par l’Allemagne, avec 5 participations -, la Belgique mènera dès le 3 septembre une mission de "police aérienne" au-dessus des pays baltes. L’armée belge déploiera ainsi pendant 4 mois des chasseurs F-16 et une cinquantaine de personnes en Lituanie.

Cette mission de police aérienne ("Baltic Air Policing") est assurée depuis l'adhésion des pays baltes à l'Otan, le 29 mars 2004, par des aviations alliées à tour de rôle, étant donné que l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie sont largement dépourvues d'avions de combat.

La Belgique a ainsi déjà rempli cette mission à deux reprises - de fin mars à fin juin 2004, puis de décembre 2006 à mars 2007. Lors du lancement de cette opération, les F-16 belges étaient arrivés à Zokniai le 29 mars 2004, au moment précis où la cérémonie d'adhésion de sept nouveaux membres - dont les trois baltes - à l'OTAN se déroulait à la Maison Blanche à Washington.

En tout, treize pays alliés - l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, la Grande-Bretagne, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Turquie et les Etats-Unis - ont ainsi déjà gardé l'espace aérien balte pour des périodes d'un mois et demi à quatre mois.

Dès le 3 septembre, les Belges succéderont sur la base aérienne de Zokniai, près de Siauliai (nord de la Lituanie), aux Français qui sont dotés de vénérables Mirage F-1 CR. Le séjour des quatre chasseurs F-16 et de la cinquantaine de Belges en Lituanie durera jusqu'au 3 janvier 2014.