La popularité de Philippe en hausse en Flandre

Philippe inspire plus de confiance depuis qu’il est devenu roi. Selon un sondage réalisé pour les journaux De Morgen et Le Soir ainsi que pour les chaînes privées RTL et VTM, 51 % des Belges avaient une grande confiance dans le prince héritier Philippe mais au mois d’août depuis la transition royale, on est passé à 69 %.

Près de six Flamands sur dix (59 %) déclarent avoir "très" ou "plutôt confiance" en lui aujourd'hui, alors qu'en juin dernier, avant son accession au trône, à peine quatre Flamands sur dix (42 %) lui faisaient confiance.

La popularité du roi Philippe est toutefois toujours plus importante au sud du pays, avec plus de huit Francophones sur dix (82 %) qui lui font confiance. Son taux de confiance national s'élève aujourd'hui à 69 %, soit un bond de 18 % en trois mois.
Le fait que Philippe soit enfin devenu roi lui a manifestement donné une légitimité qu'il n'avait pas en tant que prince héritier, indique le quotidien Le Soir.
Cette hausse de popularité ne signifie toutefois pas que tous les citoyens veulent le voir jouer un rôle dans la formation du gouvernement fédéral après les élections législatives. En Flandre, plus d'une personne sondée sur deux ne souhaite plus que le roi continue à désigner le formateur chargé de former une majorité.
75 % des Francophones ne veulent rien changer aux pouvoirs du Roi, contre 39 % de Flamands. A l'inverse, seuls 13 % des Francophones plaident pour que le roi ait une fonction symbolique uniquement, contre 43 % des Flamands. Un Flamand sur cinq (18 %) se déclare en outre partisan d'un changement de régime au profit d'une République, un changement qui séduit toutefois également 12 % des Francophones.