Subsides pour des projets urbains destinés aux enfants

Le gouvernement flamand, et plus particulièrement le département de la ministre du Logement et de la Politique des Villes Freya Vanden Bossche (SP.A), débloque 220.000 euros pour soutenir des projets qui rendent la vie et l’habitat des enfants plus agréables dans les grandes villes. Neuf projets bénéficient déjà de subsides.

Dans plusieurs grandes villes de Flandre (comme Anvers et Gand, notamment), le nombre de résidants mineurs d’âge a augmenté sensiblement ces dernières années. C’est ce que confirme la ministre flamande du Logement et de la Politique des Villes, Freya Vanden Bossche (SP.A), tout en précisant que le nombre d’enfants dans ces villes ne fera que croître à l’avenir.

« Le nombre de naissances est élevé dans ces villes, et contrairement à ce qui s’est passé il y a une décennie, de plus en plus de jeunes gens choisissent d’aller s’installer dans un centre urbain lorsqu’ils deviennent parents », explique la ministre.

Freya Vanden Bossche a donc choisi de subsidier des projets qui se concentrent sur l’enfant et son bien-être dans les villes. Ces projets doivent rendre plus agréables l’habitat et la vie des enfants dans les métropoles. Ils bénéficient alors d’un soutien financier, à hauteur totale de 220.000 euros pour l’instant.

Les neuf projets qui ont été sélectionnés en premier lieu par le gouvernement flamand sont, par exemple, un projet concernant le nouveau mode d’habitat avec des enfants dans les quartiers construits au 20e siècle à Anvers (26.530 euros), le laboratoire de conception Kanaal à Bruxelles (24.310 euros), des potagers à Berchem (26.530 euros), le site Tampico comme base pour le développement créatif de jeunes à Anvers (26.530 euros), la chaîne de télévision Basta à Hasselt (17.680 euros), un système de partage de vélos à Gand (24.830 euros), ainsi que des projets à Louvain et Turnhout.