"Le plus beau plateau jamais vu à Bruxelles"

La 37e édition du Mémorial Van Damme - meeting annuel d’athlétisme organisé au stade Roi Baudouin de Bruxelles, en l’honneur du Belge Ivo Van Damme, et au programme de la Ligue de diamant - a rassemblé ce vendredi soir de nombreux athlètes d’exception, dont près de 60 médaillés des Jeux Olympiques de Londres et des Mondiaux de Moscou. Elle a vu le Jamaïcain Usain Bolt (photo principale) et la Jamaïcaine Shelley-Ann Fraser-Pryce remporter le 100m, le Français Renaud Lavillenie se distinguer au saut à la perche et l’Ethiopien Mohamed Aman sur 800m. Les jumeaux belges Jonathan et Kevin Borlée ont terminé 2e et 4e aux 400m.

A la veille de la 37e édition du Mémorial Van Damme, l’organisateur du meeting annuel d’athlétisme à Bruxelles Wilfried Meert annonçait que l’événement sportif rassemblait cette année « le plus beau plateau jamais vu à Bruxelles ». En densité, ce Mémorial n'avait en effet jamais fait aussi bien en rassemblant près de 60 médaillés des Jeux Olympiques de Londres ou des Mondiaux de Moscou. Le 100m promettait d’être exceptionnel, notamment, "avec Usain Bolt, mais aussi 6 finalistes de Moscou et 9 sprinters en-dessous des 10 secondes". Wilfried Meert pariait sur trois meilleures performances mondiales de l'année.

La soirée de ce vendredi débuta effectivement avec une meilleure performance mondiale : celle de la Kényane Nelly Jepkosgei sur 1.000m (en 2’35.43). La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (photo), qui venait de remporter 3 médailles d’or aux Mondiaux de Moscou, courait le 100m en 10 secondes 72 centièmes. C’était juste en-dessous de la meilleure prestation mondiale, mais un record pour le Mémorial Van Damme.

Inspiré peut-être par la prestation de sa compatriote, le Jamaïcain Usain Bolt dévalait le 100m en 9 secondes 80 centièmes - son deuxième meilleur temps de la saison. A l’arrivée, il devançait Michael Rodgers (9.90) et Nesta Caster (9.94). L’Américain Justin Gatlin terminait quatrième.

Renaud Lavillenie porte le record du meeting à 5,96m

L’Ethiopien Mohamed Aman, champion du monde sur 800m, réalisait ce vendredi soir un nouveau record national (avec 1’42.37) et le meilleur temps de cette année.

Quant au perchiste français Renaud Lavillenie (photo), il prenait sa revanche après son échec aux Mondiaux de Moscou et arrachait le record du Mémorial à Sergei Bubka et Jeff Hartwig en parvenant à sauter 5,96m. Le perchiste belge Thomas Van Der Plaetsen terminait 10e après avoir sauté 5,20m.

On notera également la défaite surprenante de Sally Pearson contre Dawn Harper (12 secondes 48 centièmes) aux 100m haies. La Belge Anne Zagré y a terminé septième (12.88).

La Belge d’origine éthiopienne Almensch Belete terminait, elle, treizième sur 1.500m.

Les frères Borlée se distinguent

En clôture de la soirée au stade Roi Baudouin, le 400m masculin retenait l’attention du public, notamment parce que - pour la première fois dans l’histoire - trois frères y participaient, à savoir les Belges Jonathan, Kevin et Dylan Borlée.

Jonathan Borlée (photo) réalisait son meilleur temps de l’année (45 secondes 5 centièmes), mais cela ne suffisait tout juste pas à lui donner la victoire, qui allait au Britannique Martyn Rooney (45.05) après analyse de la photo finale. Kevin Borlée terminait quatrième (45.39), juste derrière l’Italien Matteo Galvan. Son frère cadet Dylan Borlée arrivait neuvième (47.41).

« J’avais tellement envie de rendre heureux ce public merveilleux », déclarait Jonathan Borlée à l’issue de la course. « J’ai tout donné, mais à mi-parcours j’étais cassé. J’ai eu une longue et difficile saison et j’ai besoin de repos. Les vacances vont me faire du bien ». Jonathan avait également terminé les Mondiaux de Moscou à un cheveu (un centième de seconde) de la médaille de bronze aux 400m. « C’était aussi frustrant ».