Syrie: Reynders salue l’accord russo-américain

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders s'est réjoui, dans un communiqué, de l'accord intervenu entre la Russie et les Etats-Unis à propos des armes chimiques syriennes. Cet accord est "une victoire importante pour tous les défenseurs des régimes internationaux de désarmement et non-prolifération".

Réunis samedi à Genève, la Russie et les Etats-Unis sont tombés d’accord sur un plan d’élimination des armes chimiques syriennes. Celui-ci donne une semaine à Damas pour présenter la liste de ces armes.

"Ce plan très ambitieux, qui prévoit une neutralisation totale de l'arsenal chimique syrien en moins d'un an est inédit de par son ampleur", souligne Didier Reynders (photo), qui "se réjouit de constater que lorsque la communauté internationale, au premier rang desquels les membres permanents du Conseil de Sécurité, unissent leurs efforts, des solutions constructives peuvent être trouvées".

Le chef de la diplomatie belge espère que "ce nouvel esprit de coopération permettra maintenant d'également progresser dans la recherche d'une solution politique au conflit et que le processus Genève 2 pourra être lancé rapidement".

Dans un entretien accordé à la RTBF, Didier Reynders a également exprimé son espoir de pouvoir lier à cet accord une action politique pour mettre fin au conflit ainsi qu’une action humanitaire. "Si on peut être présent en Syrie pour contrôler l'arsenal chimique, on doit pouvoir aussi entrer en Syrie pour aider la population qui subit des atrocités tous les jours", a-t-il indiqué.