Dyab Abou Jahjah veut revenir en Belgique

Dyab Abou Jahjah, l'ancien dirigeant de la Ligue arabe européenne (AEL) qui a passé près de dix ans au Liban, veut revenir vivre en Belgique. L'activiste politique musulman aurait l’intention de poursuivre la lutte contre le racisme et la discrimination.

"Je reviens vivre en Belgique", a indiqué dimanche soir Dyab Abou Jahjah sur ses comptes Twitter et Facebook, l’information est confirmée ce lundi par le quotidien De Standaard. "C'est une question de semaines, nous sommes actuellement à la recherche d'une maison."

Abou Jahjah a également donné des informations concernant ses futurs projets en Belgique. "Il s'agira de dossiers et de questions de société que j'ai essayé de mettre à l'agenda il y a dix ans. Notamment des problèmes de racisme et de discrimination. Il ne s'agit pas de faire une copie de l'AEL. J'ai 10 ans de plus aussi et ce que nous allons faire, pourra être dix fois plus fort et efficace que l'AEL ne l'a jamais été."

Abou Jahjah avait créé l'AEL en 2000 pour défendre la communauté musulmane en Europe et relayer ses plaintes. Plusieurs de ses actions avaient suscité la controverse. Il avait même encouru une condamnation, condamnation annulée en appel, parce qu’il avait provoqué des troubles après le meurtre d’un jeune professeur de religion islamique d’origine marocaine fin 2002 à Borgerhout.