Le régulateur financier belge supervise l’indice Euribor

La Commission européenne demande à l’Autorité belge des services et marchés financiers FSMA de prendre la direction d’un collège qui doit superviser l’indice interbancaire de la zone euro Euribor. Cet indice est fixé à Bruxelles par la Fédération bancaire européenne (FBE).

Des scandales récents ont mis en évidence la manipulation des indices de référence, comme le Libor et l’Euribor, par les banques, dont certaines ont falsifié les données fournies pour calculer les indices. De lourdes amendes ont été infligées, mais la Commission européenne veut maintenant instituer des règles claires. Elle propose une méthode plus fiable de calcul, une procédure d'agrément pour les banques et un contrôle par les autorités.

Mais plutôt que de confier la surveillance à l'autorité européenne des marchés financiers ESMA, comme elle l'avait envisagé initialement, elle préconise de laisser ce rôle à des collèges de régulateurs nationaux. Le Royaume-Uni et la Belgique auraient un rôle central dans ce dispositif. C'est en effet à Londres qu'est calculé le Libor, tandis que l'Euribor (un des principaux taux de référence du marché monétaire de la zone euro) est fixé à Bruxelles par la Fédération bancaire européenne (FBE).

Le commissaire européen responsable du Marché interne, Michel Barnier (photo), demande donc à l’Autorité belge des services et marchés financiers FSMA de prendre la direction d’un collège qui supervisera l’indice Euribor.

Le commissaire Barnier souhaite aussi davantage de transparence sur la façon dont l’indice Euribor est calculé. Il projette des amendes de 500.000 à 1 million d’euros pour les individus fraudeurs et de l’équivalent de 10% du chiffre d’affaires pour des entreprises falsifiant des données. Ces projets doivent encore être approuvés par le Conseil et le Parlement européen.