Le réseau informatique des Affaires étrangères piraté

Le parquet fédéral a ouvert une enquête à la suite d’une intrusion à grande échelle, perpétrée il y a des mois, au sein du réseau informatique du ministère des Affaires étrangères. Ce dernier a porté plainte, indiquent les quotidiens De Tijd et L’Echo.

A la fin de 2011, un logiciel malveillant était découvert dans le système informatique du ministère belge des Affaires étrangères. "Il s’agissait d’un programme informatique qui n’était pas destiné à endommager, mais bien à copier des données", explique Joren Vandeweyer, porte-parole des Affaires étrangères.

"Nous avons immédiatement adapté notre système de sécurisation, pris contact avec la Défense et mis le Premier ministre au courant des faits". Le ministère soupçonnerait-il le service de renseignements américain NSA d’être à la base de ce hacking ? "C’est ce que le parquet fédéral doit analyser. Nous ne pouvons rien dire à ce sujet", précise Vandeweyer.

Les Affaires étrangères ont porté plainte, mais ne révèlent pas si les auteurs des faits ont réussi ou non à copier des informations sensibles. Des données confidentielles sur la politique étrangère belge pourraient en effet avoir été divulguées à l’extérieur.

Depuis la découverte du piratage, le SPF Affaires étrangères a fait appel à des services spécialisés pour renforcer sa sécurité sur internet.