Des restrictions budgétaires aussi pour Saint-Nicolas

La ville universitaire de Louvain (Brabant flamand) doit faire des économies et n’accueillera donc plus le patron des enfants dans une maisonnette construite spécialement pour lui dans l’ancien hôtel de ville. Cette tradition coûte en effet 200.000 euros. Une solution moins onéreuse n’a pas été envisagée.

Depuis 2011, Saint-Nicolas pouvait accueillir les enfants - pendant les semaines qui précèdent le 6 décembre - dans une maisonnette installée tout spécialement pour lui dans l’ancien hôtel de ville (photo) sur la Grand-Place de Louvain. Cet événement pour les petits coûtait néanmoins 200.000 euros à la ville universitaire.

L’échevin des Fêtes, Dirk Vansina (CD&V), vient cependant de décider que Louvain ne pouvait plus se permettre de maintenir cette tradition onéreuse. C’est ce que rapporte le quotidien Het Nieuwsblad.

« En raison de mesures d’économies, il ne reste plus d’argent disponible pour organiser encore cet événement de grande qualité et très populaire, qui attirait de nombreux enfants. Les autorités municipales rencontrent en effet des difficultés financières », indique l’échevin.

En 2012, tous les billets pour la visite au grand Saint-Nicolas avaient été vendus en très peu de temps. Il y en avait 11.500 au total, vendus à 5 ou 10 euros selon que les enfants résidaient ou non à Louvain. Une solution moins onéreuse n’a pas encore été envisagée.