Les véhicules LPG en recul en Belgique

Il y a de moins en moins de véhicules équipés du LPG sur les routes belges. Leur nombre a baissé de 14% l’an dernier. La Fébiac (Fédération belge de l'Automobile et du Cycle) estime qu’il y a encore énormément d’idées préconçues concernant le LPG.

"Les gens pensent que les voitures qui roulent au gaz sont dangereuses" a déclaré Joost Caesemans, porte-parole de la Febiac à la VRT. "Beaucoup y voient des inconvénients, comme le fait de ne pas pouvoir pénétrer dans la plupart des parkings fermés avec un véhicule équipé d’un réservoir LPG. Ces véhicules subissent aussi la concurrence des véhicules diesel".

Les voitures diesel restent les plus populaires

Les véhicules équipés d’un moteur diesel restent les plus populaires en Belgique. Il y en a 3,5 millions sur les routes belges. Mais pour la première fois en 15 ans le nombre de véhicules à moteur à essence a augmenté. Il y en a actuellement 2 millions en circulation. "La différence de prix à la pompe diminue en Belgique entre l’essence et le diesel" déclare Joost Caesemans. "Les nouveaux véhicules à essence sont plus économiques surtout pour de petits trajets en ville. De nombreux automobilistes sont aussi alertés par tout ce qu’on déclare sur le diesel notamment en ce qui concerne la pollution".