Un projet de 6.000 nouveaux logements par an à Bruxelles

Le gouvernement bruxellois s'est entendu samedi sur un objectif de création de 6.000 nouveaux logements par an jusqu'en 2020 afin de faire face à la hausse programmée de la population dans la capitale. Vingt pour cent de ces nouveaux logements, soit 1.200 par an, seront pris en charge par les pouvoirs publics, selon le Plan régional de développement durable (PRDD) bouclé samedi par l'équipe de Rudi Vervoort à l'issue d'un séminaire de deux jours à Liège.

Soixante pour cent de ces logements financés par les pouvoirs publics seront réservés aux ménages bénéficiant de revenus sociaux, le solde, soit 40%, allant aux personnes à revenus moyens.
Cet objectif de 6.000 nouveaux logements par an pourra être atteint au moyen de nouvelles constructions, mais aussi des reconversions de bureaux, la construction d'immeubles plus élevés et l'urbanisation de friches, selon le PRDD.

Celui-ci prévoit aussi le développement d'équipements collectifs pour soutenir le développement des quartiers, comme la création d'écoles, d'infrastructures sportives et de commerce de proximité.
Il dessine aussi une "mobilité repensée" afin notamment de mieux tenir compte des noeuds de transport public, mais aussi promouvoir les déplacements doux pour parvenir à un "usage raisonné de la voiture", et combattre ainsi la congestion automobile grandissante dans la capitale.

Sur proposition du secrétaire d'Etat au Logement, Christos Doulkeridis (Ecolo), le gouvernement bruxellois a également adopté samedi une "Alliance Habitat", destinée à lutter contre la cherté du logement à Bruxelles, laquelle risque de se renforcer avec la hausse démographique attendue dans la capitale.

Concrètement, cette Alliance, qui sera dotée d'un budget pluriannuel global de 953 millions d'euros, vise à développer l'offre de logements publics sur le marché locatif, permettre aux Bruxellois d'accéder plus aisément à la propriété, et encourager enfin une véritable relance économique en Région de Bruxelles-Capitale par la création de 1.600 emplois directs durant cinq ans dans le secteur de la construction.

"Par le biais de cette Alliance, la Région entend apporter sa pierre à la relance économique du pays", souligne Christos Doulkeridis dans un communiqué.

Outre la construction de nouveaux logements qui absorbera quelque 600 millions d'euros, l'Alliance Habitat programme une poursuite des programmes rénovation du parc de logements sociaux en Région bruxelloise. Trois cent millions d'euros seront mobilisés à cet effet sur une période de quatre ans.
Enfin, l'initiative met également en place une expérience pilote d'allocation-loyer dotée de 2 millions d'euros. L'objectif est ici de diminuer le poids du loyer dans le budget des ménages les plus fragilisés, et augmenter par ce biais leur pouvoir d'achat.
Elle profitera, dès le mois de janvier prochain normalement, à 1.000 ménages prioritaires toujours inscrits sur les listes d'attente de logement social à Bruxelles.