"Le budget flamand 2014 est bouclé"

Le gouvernement flamand s'est accordé sur un budget 2014 en équilibre, a indiqué le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) dimanche sur le plateau de "De Zevende Dag" (VRT). L'accord sera présenté par le gouvernement lundi, à l'occasion de la rentrée du Parlement flamand, a-t-il ajouté.

L'exécutif flamand était à la recherche de 700 millions d'euros pour boucler son budget 2014 en équilibre, et ce pour la quatrième année consécutive.

Selon Kris Peeters, ce budget prévoit en outre sur base annuelle la mise sur le côté de "quelques centaines de millions" pour soutenir la compétitivité de la Flandre. Il a ajouté souhaiter rapidement trouver un accord avec les autres gouvernements du pays pour parvenir à un pacte de compétitivité.

Interrogé sur la personnalité CD&V qui serait candidate au poste de Premier ministre lors du prochain scrutin de mai 2014, le ministre-président flamand a répété ne pas être intéressé.
"Nous ne sommes pas à l'heure actuelle le plus grand parti de Flandre. Ce n'est donc pas à nous d'avancer un candidat Premier ministre", a-t-il commenté, estimant au contraire qu'il appartenait à la N-VA de le faire.

Quant à l'instauration d'un arrondissement électoral fédéral, défendue la semaine dernière par le Premier ministre Elio Di Rupo, Kris Peeters y est clairement opposé. "L'arrondissement électoral fédéral, c'est un peu comme le monstre du Loch Ness qui sort de temps à autre la tête", a-t-il ironisé. "Je suis un partisan convaincu de la révolution copernicienne qui vise à donner plus de compétences aux Régions, et un tel arrondissement électoral va dans le sens contraire".
Selon le ministre-président flamand, le Premier ministre ne mesure par ailleurs pas pleinement les conséquences d'un tel arrondissement fédéral. "Si la proposition devait être appliquée, la majorité au niveau fédéral devrait être pleinement respectée. Et les Flamands, qui représentent 60% de la population, ont alors la majorité", a-t-il encore souligné.