Nombre record de bébés phoques au Sea Life Center

Le centre d’accueil de phoques du parc aquatique Sea Life Center à Blankenberge (Flandre occidentale) affiche complet. En un mois de temps, quelque 13 bébés phoques en détresse y ont été acceptés. Cela commence à peser financièrement sur le travail du centre.

Le biologiste Manu Potin attribue cette soudaine affluence de bébés phoques au long hiver et à l’été plutôt bref de cette année. « En raison des conditions météorologiques actuelles, il y a actuellement très peu de crevettes dans les eaux belges. Ce qui veut dire qu’il y a bien moins à manger pour les bébés phoques ».

« D’autre part, la population des phoques augmente et il y a donc un nombre record de bébés qui sont en détresse, en raison d’un manque de nourriture ou par épuisement », précise Manu Potin.

Bien que le centre d’accueil des animaux aquatiques en détresse affiche complet, il continue à accepter des bébés phoques. Le Sea Life Center a prévu des salles de quarantaine provisoires. Mais outre le manque de place, l’affluence des petits phoques occasionne des coûts supplémentaires.

« L’accueil d’un phoque malade coûte environ 2.500 euros. Et nous ne recevons pas de subsides pour cet accueil », explique Albert Sikkens du Sea Life Center. « Heureusement, nous pouvons compter sur l’aide généreuse de nos familles adoptives et de donateurs, qui rendent possible le travail qualitatif de l’équipe de secouristes ». Le centre de Blankenberge est sans cesse à la recherche de dons en faveur des phoques.